Portrait sur Lina Luxa

Quand j’arrive au rendez vous pour rencontrer Lina Luxa, je ne me projette pas du tout écrivant cet article un an après. La page wikipédia qui m’est dédiée indique même que j’aurai fait d’elle une « star ». Que les choses soient claires, Lina se fiche d’être une star.

 Il y a donc un an, je rencontre une jeune fille d’un mètre quatre vingt au café d’en bas, accompagnée de son acteur boyfriend, je les imagine immédiatement mieux dans une télé-réalité que sur mon tournage. Ceci étant dit, je ne suis pas de celles qui s’arrêtent aux a priori, ce ne serai pas juste puisque je défends constamment le fait d’être plus que ce que l’on perçoit de moi. Nous entamons une discussion surréaliste et professorale où finalement ils apprendront à lire leur contrat, déclarer leurs revenus et s’inscrire à l’ADAMI. Mon film reste au point mort.

Je rappelle Lina un mois plus tard, un rôle sans texte, j’ai été avisée par mes paires que la demoiselle ne peut pas dire deux mots, elle serai conne. S’en suivent quelques appels téléphoniques,  je découvre alors que Lina possède une qualité que j’admire : le second degré. A 19 ans, elle jouit d’une intelligence rare qui lui permet de survoler la vie sans entraves, sans naïveté, tout en se moquant du qu'en-dira-t-on.
BINGO. Je lui confie Janyce. Mon enfant. Cette femme sortie de mon imagination et dont elle fera une adulte solide, caractérielle et sans complexe.
 

Je vous passe le tournage de Journal d’Une Débutante, Je n’ai pas connu Lina sur ce tournage mais Janyce, et je l’ai aimé sincèrement. Je fus surprise à de nombreuses reprises des propositions de Lina, rendant ma Janyce si belle et  réelle. Lina, du haut de ses 19 ans à l’époque découvrait son premier tournage scénarisé, elle a fournit un travail massif, connaissant son texte par cœur, toujours à l’heure, toujours le bon mot pour faire sourire l’équipe après des journées de 14 heures. Je ne l’ai faite pleurer qu’une fois, je le regretterai longtemps.

Aujourd’hui, Lina fait partie de ma vie, est-ce habituel pour une réalisatrice de s’attacher autant ? Aucune idée mais il m’est difficile d’envisager un projet sans elle, pour chaque scénario elle est là, et 33films a plusieurs projets en cours de développement.  Elle prend le temps de lire chaque synopsis, de participer aux clips de la bande originale du film, nous avons tissé une relation si forte que l’une a besoin de l’autre pour avancer, professionnellement et personnellement.

Cet article doit vous la vendre, suivez donc Lina sur les réseaux sociaux, vous la connaitrez, chipie sexy accroc aux filtres. Ce que vous ne verrez pas c’est qu’elle est câline le matin, qu’elle se nourrit presque exclusivement de miel pops et qu’au fond, elle n’a que 20 ans, sa vulnérabilité me saute au yeux chaque jour la rendant plus belle et attachante que Janyce.

Emilie Delaunay

Sur le même thème

Portrait sur : A2H
Journal d'une débutante, le film de Liza Del Sierra
Le groupe Powerdisc signe le titre "Calm Down" de la B.O de "Journal d'une débutante"