Portrait sur : A2H

« Débutante ». Un titre né d’une rencontre virtuelle devenue une amitié bien réelle.
Lorsque l’on est certifié sur instagram, soudainement on ne passe plus à la trappe. Ca n’a aucun sens mais les gens certifiés se parlent, se marrent, se likent, sans même se connaître. Je découvre encore l’envergure des possibilités. Clairement, c’est ouf !
    
Avec A2H, tout pareil, une soirée fumette à la maison, j’écoute sa musique, je fais une story de nana éclatée par terre, et je le tag… Petit miracle, il me répond. Quand je vous dis que c’est fou ! Ca a été le cas avec Alkpote, Jérémy Laheurte, Fabio Quartararo et bien d’autres, je vis ma meilleure vie.

Avec A2H, on discute, on se raconte nos vies, on se félicite et on s’encourage. On déconne sur des live insta qui heureusement ont disparus, le feeling est là. Si bien que quand je décide que « Journal d’une Débutante » aura sa BO… Je le contacte immédiatement. Je lui expose en 3 notes vocales le concept et le mec dit oui. Je lui envoie les thèmes du film un soir de fume où nous peaufinons nos compo avec Eddie Purple,  48h après je reçois « Débutante »… petit bijou comme un cadeau.



J’ai ce titre dans les oreilles depuis fin septembre (j’suis privilégiée), mais surtout j’ai le temps de mûrir le projet, de travailler avec les autres artistes (Driver, Mohand Baha, Powerdisc, Squarewaves) . C’est décidé, il va falloir clipper, ces mecs ont tafé si bien, m’ont offert un EP si cool, que je me dois de porter ça le mieux possible.
Le clip d’A2H se brainstorme en une semaine, se tourne en un jour, fort heureusement j’ai un paquet de jolies nénettes dans mon répertoire et un contact tip top chez Reebok. Ajoutez à cela le talent d’A2H, de Willy, de Paul et de Guillaume (son équipe), on a clairement kiffer nos life ce jour là. Ma Lina, plus canon que jamais, a encore bossé si dur ce jour là, en body par 8 degrés elle n’a jamais perdu son sourire !



Pour la petite anecdote, A2H et moi ne nous étions jamais rencontrés avant ce tournage, des mois de conversations virtuelles et de notes vocales suffisent elles a construire une amitié ? La réponse est oui. On s’est retrouvé à l’aise comme lorsqu’on se connaît depuis toujours.


Câlin, souriant, protecteur, voilà mon A2’ qui depuis m’a démontré sa capacité à affronter les tempêtes et à me tenir la main.
J’oublierai pas cette collab’ de si tôt, je suis tellement fière de ce projet musical.

Emilie Delaunay

Sur le même thème

Portrait sur Lina Luxa
Journal d'une débutante, le film de Liza Del Sierra
Le groupe Powerdisc signe le titre "Calm Down" de la B.O de "Journal d'une débutante"